Les échos de l'innovation

Cette page regroupe un ensemble d’articles issus des meilleures revues en management de l’innovation et de projet. Chaque trimestre une sélection d’articles est proposé au lecteur, qu’il soit praticien, chercheur ou encore étudiant, cet éclairage lui permet de se tenir informé des avancés de la recherche qui pourrait lui être utile.

Filtrer par thème
Filtrer par type

Comment ANote Music transforme les droits d’auteurs en actifs négociables

Industrie créative

La fintech ANote Music est une plateforme d’achat et de vente de droits musicaux qui fait passer ses transactions par la blockchain. Permettant ainsi aux artistes et acteurs de l’industrie musicale de lever des fonds, l’offre d’ANote Music vend également sa technologie permettant de créer des titres de propriété à partir de n’importe quel actif immatériel à d’autres sociétés pour pouvoir l’adapter à d’autres secteurs, exemple : dans l’édition de mangas au Japon. ANote Music, déjà présente en Italie et en Pologne, compte environ 8 000 clients particuliers et a déjà levé 1M€ depuis sa création.

Gaming Isn’t Netflix’s Best Opportunity for Growth

Industrie créative

Netflix, un des leaders de la vidéo à la demande, envisage de lancer des jeux vidéo dans le cadre de son offre d’abonnement existante. Or, cette stratégie de diversification ne serait pas pertinente dans la mesure où elle ne permet ni de réaliser des ventes croisées, ni de créer un nouveau type d’activité qui soit générateur de revenus. L’article propose trois stratégies alternatives que Netflix pourrait adopter afin de conquérir des marchés adjacents qui soient porteurs de synergies et qui fournissent une rentabilité de long terme.

La difficile émergence d’un entrepreneuriat collectif dans le secteur créatif

Industrie créative

A rebours des travaux sur les effets d’agglomération comme catalyseurs de développement économique (clusters, etc.), cet article, à travers le cas empirique de la création corse, met en évidence les difficultés récurrentes de consolidation et de stabilisation des réseaux territorialisés d’organisations (RTO), en particulier les tensions entre logiques institutionnelles concurrentes comme frein potentiel à l’entrepreneuriat collectif. Les auteurs tirent plusieurs enseignements dont celui que l’implication de l’acteur institutionnel, qui joue un rôle central dans le cadre d’un projet entrepreneurial collectif dans un cadre de développement régional, ne garantit pas pour autant l’émergence d’ »arènes entrepreneuriales ».

De la créativité à l’innovation : paradoxes, articulation et enjeux

Industrie créative

Le lien entre créativité et innovation a été défini par plusieurs travaux en sciences de gestion. Toutefois, sa dynamique reste encore peu étudiée. Cet article explore ainsi l’articulation entre créativité et innovation. Au-delà de l’analyse du rôle de la créativité et des processus créatifs dans l’innovation, les auteurs tentent de comprendre comment la créativité se déploie et contribue à la génération d’idées, à leur sélection ainsi qu’à leur implémentation, nécessaire au succès d’une innovation. Au niveau d’un groupe, par exemple, la sélection des idées est un processus de traduction / intéressement, qui varie selon l’intensité incrémentale ou radicale des idées. Aussi, pour les auteurs, la créativité ne doit pas être considérée comme étant une qualité intrinsèque des individus, des équipes ou des organisations, mais comme la résultante d’une interaction dynamique entre des individus, des équipes, une culture organisationnelle et des dispositifs de gestion. Cet article introductif invite ensuite à se plonger dans la lecture des autres études de ce numéro spécial sur la créativité comme l’article de Marion Cina qui tente d’établir un lien entre imaginaire et créativité ou celui d’Arthur Klein et Thomas Paris portant sur l’étude de dispositifs organisationnels d’innovation participative.

What do blockchain technologies imply for digital creative industries?

Industrie créative

Grâce à leur capacité d’automatisation et d’authentification des transactions, les technologies de la blockchain ont de nombreuses applications potentielles dans les industries créatives. Cette étude explore en particulier comment ces technologies émergentes peuvent bouleverser les industries créatives numériques, dans les domaines de l’art numérique, de la conception de sites web, du développement d’applications, de la réalité virtuelle et des jeux vidéos. Si ces technologies émergentes peuvent favoriser l’innovation ouverte, elles peuvent dans certaines conditions avoir des effets délétères nécessitant la mise en place de cadres réglementaires adaptés.

Les industries créatives au défi du pilotage organisationnel

Industrie créative

Le pilotage des organisations créatives est particulièrement complexe dans la mesure où il doit intégrer dimension artistique et dimension industrielle, gestion de l’incertitude et gestion temporelle. En mettant en évidence les caractéristiques du système de contrôle dans l’industrie du film numérique, cet article dégage un certain nombre d’outils de gestion particulièrement adaptés aux impératifs économiques, temporels (respect des délais) et esthétiques des industries créatives. Les travaux en « arts management » et « esthétique organisationnelle » se sont respectivement intéressés aux principales fonctions de gestion (stratégie, marketing, contrôle, etc.), puis d’innovation et de conception associées à la production artistique dans des organisations créatives qui évoluent à la croisée de plusieurs mondes (Boltanski et Thévenot, 1991), inspiré (associé à la sphère créative) et marchand. Le cas du pilotage d’un studio de film d’animation 3D révèle que ce dernier s’appuie sur des systèmes de contrôle composés d’outils tantôt financiers (coûts, écarts, etc.) tantôt non-financiers (quotas itéartions, etc.). Ces systèmes sont orientés plutôt sur le pilotage de la contrainte temporelle dans une perspective diagnostique ou de garde-fou, ou plutôt sur le pilotage de l’incertitude de l’objet créatif selon un système de croyances et interactif. Des outils de gestion hybrides apparaissent également, tel que le burndown, permettant de relier les deux pôles de contrainte temporelle et incertitude artistique de l’objet créatif.

Radical circles and visionary innovation: Angry birds and the transformation of video games

Industrie créative

De nombreuses études ont tenté de préciser quelle était la composition optimale des équipes d’innovation afin de faire face à un problème spécifique. Plus récemment, l’élaboration de stratégies d’innovation ouverte n’a pas été plus efficace que certaines des approches traditionnelles de résolution de problèmes. En effet, dans des conditions de forte incertitude, augmenter le nombre de participants et d’idées peut conduire à l’inertie car plus le volume d’informations est important, plus il est difficile de faire des choix. Pour les auteurs de l’article, le fonctionnement en petits groupes d’individus soudés faciliterait alors la créativité et stimulerait la collaboration avec des bénévoles extérieurs. A travers l’analyse du processus de création du jeu vidéo Angry Birds, cet article s’intéresse aux caractéristiques organisationnelles qui permettent à un petit groupe d’individus de faire émerger des modes de créativité de rupture. Il démontre que cette approche de l’innovation menée par un groupe au nombre restreint d’individus, formé de manière autonome en « cercle radical », constitue une stratégie particulièrement adaptée au contexte de grande incertitude et de complexité qui caractérise les industries créatives. En effet, face un sentiment commun de malaise associé à une situation complexe et des visions dominantes, un petit groupe d’individus créatifs serait plus investi pour changer la vision initiale. Les cercles radicaux apparaissent alors être une bonne approche pour mobiliser des volontaires extra-organisationnels dans le cadre d’innovation de rupture de produits ou de processus.

Industrie et comportements créatifs : leçons du passé et recherches actuelles

Industrie créative

La créativité relève-t-elle des questions économiques ? C’est l’interrogation à laquelle cet ouvrage tente de répondre en se penchant sur la place de la créativité dans l’économie de l’innovation. Depuis les années 1980, l’économie connaît des changements économiques et technologiques structurels dans laquelle la créativité tient une place croissante. Les industries créatives en particulier permettent d’en saisir les origines, les compétences et les conditions de la créativité. Représentant une part grandissante des dépenses des ménages et du PIB, elles sont un levier principal de l’économie numérique postindustrielle, porteuses de formes d’organisations inédites et paradigme des renouvellements permanents. C’est pourquoi ces industries ont fait l’objet d’un intérêt croissant dans le monde académique. Toutefois, parler de créativité en économie ne doit pas se limiter à l’étude des industries créatives et leurs modèles d’affaires. Aussi, cet ouvrage s’attache à caractériser la notion de créativité au travers de diverses contributions avant de s’intéresser aux implications inhérentes à la créativité sur les organisations, l’entrepreneuriat et la structuration des industries culturelles et créatives, et enfin à l’analyse et à la mesure de la créativité en économie.

L’adoption de l’open innovation dans l’industrie musicale

Industrie créative

Plusieurs recherches ont récemment montré que le développement de dispositifs de création, d’enregistrement et de diffusion des œuvres sont de plus en plus « ouverts » dans l’industrie musicale. Ces travaux témoignent de l’adoption de nouvelles pratiques visant à multiplier, faciliter et exploiter les mises en relation d’acteurs variés. Les auteurs s’intéressent ici aux conséquences de l’introduction de ces nouvelles pratiques d’innovation ouverte dans les processus de création musicale. A travers l’analyse d’une vingtaine d’albums de rap américain produits entre 2015 et 2019, l’article met en exergue que la plus grande spécialisation des acteurs et le recours ponctuel à un nombre croissant d’auteurs/producteurs modifient les caractéristiques des œuvres produites. En associant des membres de différents types de communautés, les producteurs jouent désormais un rôle prépondérant en facilitant les processus d’outside-in et d’inside-out. Cette recherche souligne ainsi que les acteurs qui voudront s’imposer dans ce type d’organisation devront tendre vers le cœur du réseau à travers une démarche de don/contre-don. Au-delà, ce constat posé, il appelle les recherches futures à s’intéresser aux répercussions de l’ouverture sur les acteurs installés, et notamment les maisons de disques qui, traditionnellement, pilotaient les modèles « fermés » de création.

Le management des industries créatives, un paradigme spécifique et des configurations organisationnelles variées

Industrie créative

Comment associer management et création ? Ces termes sont rattachés spontanément d’un côté à la standardisation, la stabilité ou le contrôle, et de l’autre la singularité, la transgression, l’incertitude. Pourtant ces deux univers cohabitent et se sont même rapprochés. Dans la lignée des travaux de Richard Caves (2000), cet article introductif du numéro spécial de la RFG souligne la pertinence de la catégorie d’« industries créatives » dans le champ de la recherche en gestion . Malgré la grande diversité des activités : jeu vidéo, parfum, grande cuisine, musique ou encore architecture les insdustries créatives ont des carcatérisitiques communnes qu’il est possible de théroiser. Pour les auteurs, les organisations qui évoluent dans ces univers sont en effet structurées autour de trois modèles managériaux : différenciation par l’originalité, abondance, subjectivité du créateur. Par ailleurs, les articles de ce numéro spécial sont le reflet de la grande diversité des organisations de ces industries. Nous pourrions citer par exemple l’article d’Albéric Tellier présenté dans la sélection de notre numéro 0 sur l’industrie du rap américain. Ce numéro spécial se veut être également le reflet de la richesses des méthdologies et prismes théoriques mobilisés par les chercheurs dans le champ. Ainsi, les articles s’attardent sur des thématiques tels que la construction de réseau, la gestion de la production ou encore la constitution d’équipes.